Cet article date de plus de six ans.

Une pénurie de noisettes peut-elle faire grimper les prix du Nutella ?

Les intempéries en Turquie, où se font chaque année 70% des récoltes mondiales de noisettes, ont fait grimper les prix du fruit à coque, faisant craindre une répercussion sur les produits chocolatés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le groupe Ferrero, qui fabrique entre autres le Nutella, achète chaque année 25% des ressources mondiales de noisettes © MAXPPP)

Après l'augmentation du prix des amandes, du cacao et du café, c'est désormais une pénurie mondiale de noisettes qui inquiète les fabricants de produits chocolatés. De mauvaises conditions météorologiques ont en effet touché les exploitations turques ce printemps. Or, c'est dans ce pays que se font 70% des récoltes mondiales de noisettes.

L'étendue exacte des dommages n'est pas encore clairement établie, mais le quotidien The  Guardian avance une récolte annuelle de 540.000 tonnes, alors l'industrie turque en espérait 800.000. Résultat, alors qu'une tonne de noisettes se vendait moins de 5.000 euros en début d'année, les acheteurs doivent désormais débourser environ 7.900 euros pour la même quantité, rapporte le quotidien britannique.

Les fabricants augmentent leurs prix

La hausse des prix de la noisette sont une nouvelle source d'inquiétude pour les fabricants de produits chocolatés. Ceux du chocolat sont déjà au plus haut, et une sécheresse historique en Californie a fait s'envoler ceux de l'amande. Pour compenser les coûts, le groupe Mars a déjà annoncé fin juillet que les consommateurs nord-américains devraient débourser 7% de plus pour s'offrir ses barres chocolatées.

Le groupe italien Ferrero, qui achète chaque année 25% de la production mondiale de noisettes pour ses produits chocolatés comme le Nutella et les Ferrero Rocher, devrait toutefois éviter le pire. En juillet, il s'est offert un groupe turc producteur de noisettes, Oltan.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.