Cet article date de plus de six ans.

Une fillette emmenée en Syrie, l'appel au secours de sa mère

Mériam Rhaiem, 25 ans, a la certitude que son ex-époux est parti faire le djihad en Syrie avec leur fillette. Elle veut que "le gouvernement français reconnaisse Assia, jeune Française âgée de 23 mois, comme la plus jeune otage française, car oui, c'est une  otage."
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Son dernier appel, à la mi-janvier, provenait d'un numéro syrien. Il m'a dit qu'il ne voulait pas ramener Assia en France et qu'il préférait qu'elle meure en martyre. Il m'a assuré qu'elle allait bien et il m'a passé ma fille qui me réclamait: Mama, Mama... C'était horrible " a raconté la jeune femme, qui habite dans l'Ain, ce samedi. 

Pour son avocat, Me Gabriel Versini-Bullara, l'enlèvement de la fillette s'explique en partie par la radicalisation de cet homme de 25 ans au retour d'un pélérinage à La Mecque. "Il est rentré rempli de sagesse. Mais la radicalisation s'est faite très vite. Les fondamentalistes l'ont eu " raconte Mériam Rhaiem.

Elle a vu son enfant pour la dernière fois le 14 octobre. Depuis elle a été reçue par le conseiller à la justice du président de la République mais elle estime que les autorités françaises ne l'ont "pas prise au sérieux ". Et elle se demande pourquoi il a fallu attendre deux mois et demi pour délivrer un mandat d'arrêt international à l'encontre du père. Et comment il a pu obtenir un deuxième passeport au nom de l'enfant sans qu'elle soit consultée. 

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.