Trappes : une ville en deuil

La mort d'un jeune garçon de 14 ans dans une fusillade vendredi 1er mai à Trappes a provoqué une vive émotion auprès des habitants. France 3 revient sur ce drame.

France 3

 

Vendredi 1er mai, un adolescent de 14 ans, Moussa, trouvait la mort à Trappes (Yvelines), abattu par un pistolet-mitrailleur. Ce samedi, les habitants se sont rassemblés pour lui rendre hommage.

"On souffre pour la famille, on souffre pour la ville de Trappes", déplore une femme au micro de France 3. "C'est une tristesse vraiment infinie", ajoute une autre.

Une morsure de chien ?

À 15h30 vendredi, une Clio noire s'arrête devant le square Albert Camus. L'un des occupants ouvre le feu sur un petit groupe de jeunes au pied d'un immeuble. Moussa tombe sous les balles. L'un de ses amis, âgé de 17 ans, est blessé à la jambe. Ni l'un ni l'autre n'étaient connus des services de police, il est même possible qu'ils n'aient pas été les cibles des tireurs.

Dans le quartier, on parle d'un règlement de comptes entre deux bandes rivales. "Cette affaire, elle date du début de l'été. Elle part d'une morsure de chien (...) Et ce n’est pas fini !", s'agace un habitant du quartier. Mais pour le commissaire Salanova, "on ne peut pas exclure qu'il y ait eu une guerre de territoire pour un trafic de stupéfiants". À Trappes, les tensions sont vives entre les quartiers.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ville de Trappes est en deuil.
La ville de Trappes est en deuil. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)