Ski : les stations croient encore à l'ouverture pour les vacances de février

Les remontées mécaniques n’ont pas eu l’autorisation de rouvrir, jeudi 7 janvier, mais le gouvernement prévient que des annonces seront faites le 20 janvier prochain pour les stations de ski.

France 2

Le Premier ministre a donné rendez-vous aux stations de ski le 20 janvier prochain pour évoquer leur situation, à l’approche des vacances de février. Les remontées mécaniques ne sont toujours pas ouvertes, et l’État ne donne aucune garantie. À La Plagne, en Savoie, le maire Jean-Luc Boch contient sa colère devant la conférence de presse de Jean Castex, jeudi 7 janvier. L’incertitude demeure pour les professionnels de la montagne et les vacanciers. "Comment allons-nous faire pour les gens qui ont préréservé leur séjour en février, si on ne leur donne pas une certitude que début février, nous serons ouverts ?" demande-t-il. Selon les agences de location, certains vacanciers annulent déjà leur séjour, malgré des conditions d’annulation très souples.

Un chiffre d’affaires annuel sur quatre mois de saison

Février représente près de la moitié du chiffre d’affaires de l’hiver dans cette station. "Si en février, on ne peut pas rouvrir, ça va être très compliqué, il va falloir qu’on trouve d’autres solutions, un autre travail…", confie une monitrice de ski. Les commerçants reçoivent jusqu’à 10 000 euros par mois d’aides de l’État, ce qui reste insuffisant lorsque le chiffre d’affaires annuel est réalisé sur quatre mois de saison, selon eux. 5 000 saisonniers travaillent habituellement ici l’hiver, et 80% d’entre eux n’ont toujours pas été embauchés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une remontée mécanique au Grand Tourmalet (Hautes-Pyrénées), le 9 décembre 2020.
Une remontée mécanique au Grand Tourmalet (Hautes-Pyrénées), le 9 décembre 2020. (MATTHIEU RONDEL / HANS LUCAS / AFP)