Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo "Envoyé spécial". Un couple rescapé de la "route de la mort" témoigne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
"Envoyé spécial". Un couple rescapé de la "route de la mort" témoigne
Article rédigé par
France Télévisions

C'était il y a vingt ans, mais impossible pour eux d'oublier. Ce couple avec quatre enfants reste traumatisé par son accident sur la Route Centre-Europe Atlantique. Aujourd'hui, ils font part de leur incompréhension : trop étroite, cette route est toujours parmi les plus meurtrières de France. Extrait d'un reportage d'"Envoyé spécial".

C'était il y a vingt ans, mais impossible d'oublier. Laurent et Sophie Marsan, un couple d'instituteurs, prend comme chaque année la route des vacances d'hiver avec ses quatre enfants. Au moment de l'accident, la voiture des Marsan roule sur une portion à deux voies de la Route Centre-Europe Atlantique. C'est le principal problème de cette route trop étroite, parmi les plus meurtrières de France. Extrait d'un reportage d'"Envoyé spécial".

Le véhicule qui vient en face se déporte soudain, le choc est frontal. Par chance, tout le monde est vivant, mais la voiture est écrasée, les blessures sérieuses. Les photos que le couple a conservées en témoignent. Sophie a failli perdre une jambe, les sauveteurs ont mis cinq heures à la désincarcérer. La petite Louison a eu les deux fémurs brisés.

Des travaux commencés il y a cinquante ans

Vingt ans après, le couple encore traumatisé veut alerter sur la lenteur des travaux entrepris pour sécuriser cette route. "Comment accepter que dix personnes passent sous un camion régulièrement ? demande Laurent. C'est insoutenable."

Le 8 janvier 2017, l'accident d'un car transportant 32 passagers portugais s'est soldé par quatre morts et une vingtaine de blessés. Quelques mois plus tôt, 12 personnes décédaient dans un accident de minibus sur cette même RCEA.

Extrait de "La Route de la mort", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 13 avril 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sécurité routière

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.