Cet article date de plus de quatre ans.

Union européenne : 25 500 personnes sont mortes sur les routes en 2016

Le tendance est à la baisse. L'Union européenne s'est fixée pour objectif de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes entre 2010 et  2020.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des bouchons sur l'autoroute A100 à Berlin, le 13 décembre 2016. (ROBERT SCHLESINGER / PICTURE ALLIANCE / AFP)

Il y a moins de morts sur les routes de l'Union européenne. Le nombre de décès s'est élevé à 25 500 en 2016, soit une baisse de 2% par rapport à l'année précédente, selon des statistiques de sécurité routière publiées, mardi 28 mars, par la Commission européenne. C'est donc 600 morts de moins qu'en 2015 et 6 000 de moins qu'en 2010, a souligné la Commission. Par ailleurs, elle estime à 135 000 le nombre de "blessés graves".

L'Union européenne s'est fixée pour objectif de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes entre 2010 et 2020, a rappelé l'exécutif européen, demandant de meilleurs résultats aux "autorités nationales et locales". "Les routes européennes demeurent les plus sûres du monde", s'est néanmoins félicitée la Commission. 

Des accidents plus fréquents sur les routes rurales

Ces statistiques montrent de très fortes disparités. Les trois pays affichant le nombre de morts le plus élevé par million d'habitants sont la Bulgarie (99), la Roumanie (97) et la Lettonie (80). Tandis que les taux les plus faibles sont enregistrés en Suède (27), au Royaume-Uni (28) et aux Pays-Bas (33). Des pays comme la France (54), la Belgique (56) et l'Italie (54) ont des taux de mortalité légèrement supérieurs à la moyenne dans l'UE (50).

Seulement 8% des accidents mortels sont survenus sur des autoroutes, tandis que 37% ont eu lieu dans des zones urbaines et 55% sur des routes rurales. Les occupants de voitures ont représenté 46% des victimes, les piétons 21% et les cyclistes 8%, selon ces chiffres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sécurité routière

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.