Radars privés : une expérimentation sur les routes de Normandie

Les voitures avec radars seront bientôt conduites par des chauffeurs privés et non plus des gendarmes. Une expérimentation a été lancée ce matin, vendredi 24 février, en Normandie.

FRANCE 2

Une voiture filmée comme une vedette. Voici le nouveau véhicule banalisé qui traquera les excès de vitesse sur les routes de Normandie. Le radar est bien caché sous la plaque d'immatriculation. Des caméras sont placées à l'avant et à l'arrière de la voiture. Voilà comment ça marche : alors que jusqu'ici deux gendarmes-policiers effectuent les contrôles, un seul chauffeur privé s'en chargera. Son itinéraire, fixé par la préfecture, lui sera indiqué par un GPS et une caméra, sur le pare-brise avant, enregistrera les limitations de vitesse. Si le conducteur est doublé par quelqu'un qui roule trop vite, le flash sera automatique.

Des véhicules très discrets

Des véhicules très discrets. Des salariés privés derrière les radars : cela sera effectif en France à partir du mois de septembre. Aujourd'hui, il existe 383 voitures banalisées, elles devraient être 450 prochainement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un contrôle de vitesse avec le nouveau radar mobile embarqué de la gendarmerie de Niort (Deux-Sèvres), le 14 octobre 2016. (Photo d\'illustration)
Un contrôle de vitesse avec le nouveau radar mobile embarqué de la gendarmerie de Niort (Deux-Sèvres), le 14 octobre 2016. (Photo d'illustration) (MAXPPP)