Radars : le troublant rapport de la Cour de cassation

Alors que la limitation de la vitesse à 80 km/h fait débat, le rapport de la Cour des comptes sur l’utilisation de l’argent des amendes routières sème le trouble.

FRANCE 3

80 km/h. Un panneau que l’on croisera davantage dès cet été. Le gouvernement limite la vitesse pour augmenter la sécurité. Une limitation qui se traduira aussi dans les caisses de l’État : 400 millions d’euros attendus avec l’augmentation du nombre d’amendes. De nombreux automobilistes et motocyclistes désapprouvent cette mesure.

Des millions qui servent au remboursement de la dette

La France compte 4600 radars avec des modèles de plus en plus perfectionnés. Un rapport de la Cour des comptes fait le point sur ces flashs, qui rapportent chaque année davantage à l’État. Un milliard d’euros en 2017, soit 10% de plus que l’année précédente. Pour le gouvernement, cette manne permet de renforcer la sécurité routière et de financer une partie des préjudices.  La Cour des comptes s’interroge toutefois sur l’utilisation des amendes. Celles des radars, mais surtout des stationnements. 438 millions d’euros ont servi l’an dernier au remboursement de la dette et non à la sécurité routière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un automobiliste passe devant un radar automatique, le 23 juin 2014 à Englos (Nord).
Un automobiliste passe devant un radar automatique, le 23 juin 2014 à Englos (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)