VIDEO. Limitation de vitesse à 80 km/h : "L'objectif n'est pas d'emmerder le monde", argumente Edouard Philippe

Le Premier ministre s'est exprimé sur le sujet lors d'un déplacement dans un centre de formation des pompiers à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), alors que la limitation de vitesse à 80 km/h sur une partie des routes secondaires de France entre en vigueur dimanche.

"Pour le dire de façon peut-être un peu triviale, l'objectif, ça n'est pas d'emmerder le monde." Le Premier ministre est revenu, vendredi 29 juin, sur la limitation de vitesse à 80 km/h qui entre en vigueur dimanche. "L'objectif, c'est de faire en sorte qu'il y ait moins de morts et moins de blessés graves", a expliqué Edouard Philippe, lors d'un déplacement dans un centre de formation des pompiers à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Après des mois de controverse, la baisse de la limitation de 90 à 80 km/h sur 400 000 kilomètres de routes à double sens sans séparateur central, sur les réseaux secondaires de France, entre en vigueur dimanche.

"Chacun peut comprendre"

"3 500 à 3 600 morts par an, 75 000 blessés par an, dont 25 000 font l'objet de lésions soit cérébrales, soit physiques qui seront durables, permanentes et irréversibles, c'est évidemment un constat qui n'est pas acceptable, c'est un coût humain terrifiant", a énoncé le Premier ministre. "Chacun peut comprendre, chacun en France a été confronté à ces drames", a-t-il poursuivi.

Conscient de la polémique créée par cette mesure et de l'opposition d'élus au sein même de la majorité, Edouard Philippe a estimé que "toutes les mesures qui ont produit des effets en matière de sécurité routière (...) ont suscité l'impopularité".

Le Premier ministre Edouard Philippe le 29 juin 2018 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
Le Premier ministre Edouard Philippe le 29 juin 2018 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). (BERTRAND GUAY / AFP)