Retour du 90 km/h : les conseils départementaux statueront

Les députés ont adopté la décision de rétablir les 90 km/h, dans la nuit du 16 au 17 mai, à l'Assemblée nationale. Les conseils départementaux décideront de l'application de la mesure.

France 2

Le détricotage ne prendra que quelques jours. Les députés ont validé dans la nuit du 16 au 17 mai la mesure en commission. Il ne reste plus qu'à la faire passer en séance publique. Les sénateurs l'avaient eux déjà votée dès le mois de mars. Les présidents des conseils départementaux devraient donc avoir le temps de faire changer certains panneaux avant les grandes vacances. "Nous sommes ici sur une route départementale qui va repasser à 90 km/h, tout simplement parce qu'elle est suffisamment large", explique François Durouvray, président LR du Conseil départemental de l'Essonne.

Un recul pour les associations de prévention routière

Le département de l'Essonne prévoit de refaire passer plus de 500 kilomètres de routes à 90 km/h. La Côte-d'Or prévoit, elle de faire basculer 90% de son réseau départemental. Dans les Deux-Sèvres aussi on s'organise. "On va faire un état de l'accidentologie avec les caractéristiques techniques de chacune des routes. Je pense que nous aurons beaucoup moins de routes à 80 km/h", précise Gilbert Favreau, président LR du Conseil départemental des Deux-Sèvres. Pour les associations de prévention routière, c'est un grave recul.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les députés ont donné dans la nuit de jeudi à vendredi 17 mai 2019 leur aval en commission pour laisser aux présidents de conseils départementaux la capacité de déroger aux 80 km/h sur les routes secondaires.
Les députés ont donné dans la nuit de jeudi à vendredi 17 mai 2019 leur aval en commission pour laisser aux présidents de conseils départementaux la capacité de déroger aux 80 km/h sur les routes secondaires. (PASCAL PAVANI / AFP)