En Italie, le nouveau code de la route peine à se faire respecter : "Ils font des lois mais elles ne s'appliquent pas !"

Depuis le 10 novembre, les Italiens sont priés de changer certaines de leurs mauvaises habitudes au volant. Le code de la route devient plus sévère : il s'attaque aux trottinettes mais aussi aux automobilistes. Mais est-il déjà respecté ?

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes circulent en trottinette électrique à Rome, en Italie, le 6 octobre 2020. (CHENG TINGTING / XINHUA)

Lorsqu'on se balade dans la ville de Rome, en Italie, en pleine journée, on peut y voir beaucoup de voitures, de touristes... et énormément de trottinettes électriques, dangereuses et garées n'importe comment. "Voir toutes ces trottinettes n'importe où, ça ne donne pas une bonne image de la ville, estime Patrizio, un chauffeur de taxi. Elles roulent sur les trottoirs, elles se jettent sur la route au dernier moment."

Patrizio assure qu'il y a eu "des tragédies et même des morts". Le gouvernement a donc décidé de réglementer la circulation de ce moyen de transport. Depuis le 10 novembre, les trottoirs sont interdits aux trottinettes, la vitesse est limitée... il faut même envoyer une photo de l'engin pour prouver que l'on est bien garé.

Priorité aux piétons

Autre nouvelle règle concernant les piétons : ils deviennent prioritaires même s'ils ne sont pas engagés sur un passage. Impossible, selon Irène et Flavio, Belges d'origine italienne. "À mon avis, l'info n'est pas passée chez tout le monde parce qu'ils ne s'arrêtent pas, explique Flavio. Limite, ils te klaxonnent pour te dire 'bouge-toi de là'."

"Quand on vient ici, on voit la différence avec la Belgique : les passages piétons ne servent à rien, c'est inexistant."

Irène, Belge d'origine italienne

à franceinfo

Pour les automobilistes, l'amende sera triplée si l'on est pris téléphone au volant, doublée si l'on jette des ordures par la fenêtre... Gianfranco, 50 ans, a des doutes sur le respect du code. "J'espère que ces nouvelles règles seront appliquées, confie-t-il, mais vous savez très bien comment ça marche en Italie : ils font des lois mais elles ne s'appliquent pas !"

Quant aux communes qui perçoivent les amendes, elles auront l'obligation de publier chaque année les sommes récupérées et expliquer ce qu'elles en ont fait.

Un nouveau code de la route en Italie - Reportage de Bruce de Galzain
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sécurité routière

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.