Dans l'Allier, ces élèves de CM1 passent leur permis de rouler à vélo

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
À Cusset, dans l'Allier, les enfants de CM1 passent leur permis de rouler à vélo !
Article rédigé par
France Télévisions

L'opération "permis de rouler à vélo" permet aux écoliers de CM1 de Cusset de se perfectionner à l'apprentissage de leur deux-roues préféré et d'apprendre le code de la route. Une politique en lien avec le développement des modes de transports doux. #IlsOntLaSolution. 

Circuler à vélo est de plus en plus courant et la pratique va se répandre dans les prochaines années. C'est pourquoi la municipalité de Cusset, une ville de 14 000 habitants de l'Allier, a décidé de mettre en place un permis de rouler à vélo à destination des élèves de CM1 de la commune.

Une approche citoyenne et responsable de la pratique de la bicyclette. Entre les mois d'avril et juin, les enfants vont bénéficier de 10 heures de formation sur leur temps scolaire pour apprendre à bien circuler et à maîtriser les bases des règles du code de la route. "Les enfants au niveau CM1, c'est la période où l'on peut arriver le mieux à leur donner des consignes pour faire du vélo en toute sécurité", estime Jean-Marc Denard, membre de l'association "Avenir cycliste de Cusset", qui anime ces formations. 

Sensibiliser aux déplacements doux

Cette opération est financée à hauteur de 13000 euros par la mairie et concerne 225 élèves des écoles publiques et privées de la ville. L'enjeu est de former les citoyens de demain et de les sensibiliser aux déplacements doux. "L'autonomie des enfants, c'est quelque chose de très important, précise Annie Corne, chargée de la sécurité à la mairie de Cusset. Le but est de les rendre autonomes avec leurs vélos et qu'ils puissent se déplacer. Et nous, notre raison d'être, c'est de sécuriser tout cela". Les enfants apprécient aussi la démarche et ne rechignent pas à aller en cours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sécurité routière

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.