Grand froid : le Samu social aux côtés des plus vulnérables

Avec la baisse des températures sur l'ensemble du territoire, les sans-abri sont fragilisés. 22 départements ont déclaré le plan grand froid et ainsi dégagé davantage de places d'hébergements d'urgence.   

FRANCE 2

Avec 2°C affichés au mercure, certains dorment dans les rues de Paris à même le sol. Les équipes du Samu social de la capitale arpentent les rues pour intervenir dès qu'un sans-abri est signalé. Au-delà des boissons chaudes et couvertures distribuées, l'objectif est de créer du lien avec les plus fragiles, notamment avec les femmes.

Après des pourparlers, un homme d'origine bulgare qui se dit seul et sans famille accepte finalement l'hébergement d'urgence proposé par le Samu social. Il pourra dormir au chaud pendant deux semaines au lieu d'une nuit, un délai prolongé grâce au plan grand froid

La plupart des sans-abri refusent d'être aidés

Malgré le froid glacial, la plupart des sans-abri refusent le placement d'urgence, car ils redoutent le contact avec les autres SDF. L’équipe du Samu n'insiste jamais. Chaque nuit, elle vient ainsi en aide à 150 personnes en moyenne. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une agent du Samu social de Paris
Une agent du Samu social de Paris (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)