Fréjus : les bénévoles des Restos du cœur démissionnent après avoir refusé de servir des sans-papiers

Publié Mis à jour
Fréjus : les bénévoles des Restos du cœur démissionnent après avoir refusé de servir des sans-papiers
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

À Fréjus (Var), tous les bénévoles ont décidé de claquer la porte des Restos du cœur. Ces derniers ont donné leur démission après avoir refusé de servir des personnes en situation irrégulière. Une action qui fait débat au cœur de la ville dirigée par David Rachline (RN).

Les 15 bénévoles de Fréjus ont décidé de plier bagage après avoir refusé de servir des personnes sans-papiers. Une action qui a créé l'étonnement auprès des habitants de la ville. "Je n'ai jamais constaté de refus et encore moins de l'intolérance", explique un habitant. D'après l'équipe de bénévoles, des personnes en situation irrégulière auraient eu des comportements menaçants, ce qui justifie leur refus de les servir. La direction de l'association a décidé de poser un ultimatum aux bénévoles : continuer à les aider ou démissionner. Ils ont donc décidé de quitter leur poste.

Le maire de Fréjus soutient les bénévoles

Le maire de Fréjus a décidé de s'emparer de l'affaire en affichant son soutien aux bénévoles. "Oui, je les soutiens parce que j'aimerais que la direction associative soit plus correcte avec eux et que cette même hiérarchie tienne compte des réalités du terrain et ne s'enferme pas dans une tour d'ivoire dans laquelle on a l'impression que les sans-papiers ne posent pas de problèmes", lâche David Rachline, maire RN de Fréjus (Var). Du côté des Restos du cœur, c'est l'incompréhension, jamais il n'avait vécu une telle situation depuis leur création en 1985.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.