Cet article date de plus de six ans.

Risquer votre vie ? 20.000 réponses à la grande enquête

A l'automne dernier, nous avons convié les auditeurs à participer à une nouvelle grande enquête. Après avoir demandé de témoigner sur la relation franco-allemande l'an dernier, plus de 20.000 personnes ont répondu à la question : "Pour qui, pour quoi, êtes-vous prêts à risquer ou à donner votre vie aujourd’hui ?"
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
 (©)

La Première Guerre mondiale a fait plus de 18 millions de morts. Parmi eux, beaucoup étaient des hommes montés au front pour défendre leur pays. A l’occasion du centenaire de cette guerre, Radio France a posé cette question dérangeante et passionnante : et vous, aujourd’hui, pour qui ou pour quoi seriez-vous prêts à risquer votre vie ?

Après "Quel travail voulons-nous ? ", puis "L'Allemagne, la France et vous ? " l'an dernier, cette nouvelle grande enquête lancée en automne dernier a fait réagir de simples citoyens ou personnalités reconnues, plus de 20.000 personnes des pays participants (Allemagne, Autriche, France Pologne, Sénégal, Canada, Belgique et Suisse Francophone) dont plus de 8.000 auditeurs des chaînes de Radio France.

Les résultats permettent de discerner l’évolution de nos valeurs, de définir autour desquelles nos différents pays sont prêts à se rassembler dans l’avenir, et jusqu’où ils sont prêts à aller pour les défendre.

 

"Je suis prête à mourir pour toutes les femmes qui sont opprimées partout dans le monde, spécifiquement dans le monde musulman, où la répression est très grave" (Amina Sboui, activiste féministe)

 

Solidarité, écologie, éducation

En France, les auditeurs n’hésitent pas à remettre en cause le traditionnel triptyque "liberté, égalité, fraternité" pour celui de "solidarité, écologie, éducation", dans cet ordre, lorsqu’il s’agit de choisir trois valeurs autour desquelles les citoyens devraient se rassembler. Etonnamment, contrairement aux plus de 55 ans, les plus jeunes privilégient l’écologie et le respect plutôt que la liberté et l’éducation.

 

"Risquer sa vie, c’est prendre le risque que ce sacrifice ne serve à rien. Chacun de nous sur cette Terre est plus utile vivant que mort" (Un auditeur belge)

 

Travail, famille, patrie à droite

En France, les auditeurs à droite de l’échiquier politique placent leurs valeurs prioritaires dans la famille, la patrie et le travail. Sans surprise à gauche non plus où on s'attache davantage à la solidarité, l’écologie et l’éducation.

 

"Je serais prêt à donner ma vie pour sauver un enfant de la noyade, pas pour aller combattre sur un quelconque champ de bataille" (Un auditeur canadien)

 

Ailleurs, les valeurs qui importent le plus aux yeux des Allemands sont les mêmes qu’aux yeux des Canadiens : la liberté, la justice et la paix. La Belgique et la Suisse vont aussi de pair, avec en tête de leurs valeurs : le respect, la solidarité et l’éducation.

 

"Je suis prêt à risquer ma vie pour ma famille car c’est grâce à elle que mon existence a un sens" (Un auditeur sénégalais)

 

Les associations, lieux d’engagement

Comment faire vivre ces valeurs ? Pour les Français, il vaut mieux les respecter dans la vie quotidienne, voter ou s’engager dans une association (les moins de 35 ans sont les plus nombreux à créditer ces deux dernières options). Les syndicats et les partis politiques sont largement délaissés.

 

"Si les droits fondamentaux et civiques s’érodent au point que toute opposition finisse persécutée par l’Etat, alors je sortirai de ma bulle pour prendre des risques et mettre volontairement le doigt dans l’engrenage" (Un auditeur allemand)

 

Les Belges et les Canadiens préfèrent s’engager en signant des pétitions et en adhérant à des causes sur les réseaux sociaux, que dans les associations. Plus inattendu, seuls les Allemands placent les manifestations dans les meilleurs moyens de faire vivre leurs valeurs.

 

"Je crois que l’on a tendance à surestimer son courage, on entend souvent parler d’agressions qui finissent en drame où personne n’aura bougé le petit doigt" (Un auditeur allemand)

 

70% des gens sont prêts à risquer leur vie

A la question ultime, celle de faire don de sa vie pour son engagement, environ 70% des personnes interrogées, d’où qu’elles soient se déclarent prêtes. Peu importe l’âge ou le sexe, les chiffres restent les mêmes. En revanche des écarts existent selon les catégories professionnelles. En France par exemple : 75% des ouvriers, 70% des cadres et employés, 54% des agriculteurs.

 

"Pour la foi, l’amour, la famille, la liberté. Ce sont des valeurs essentielles qu’il faut protéger même au péril de sa vie" (Une auditrice roumaine)

 

Les Polonais sont plus nombreux que les autres à se dire prêts à risquer leur vie, alors que les Suisses et les Allemands sont plus réfractaires à cette idée. Les Polonais le feront plus au nom de leur "pays" ou Dieu, alors que les Allemands invoquent "la défense des leurs" et les Français leurs "idéaux".

 

Lundi 2 juin sur les antennes de Radio France

Ce lundi 2 juin, en direct du Théâtre du Rond-Point, Radio France invite ses auditeurs à réagir aux résultats de cette grande enquête sur les valeurs et l'engagement, menée en partenariat avec Philosophie Magazine et le Sphinx Institute. 

A partir de 12 h, Stéphane Paoli, journaliste à France Inter, et Olivier de Lagarde, journaliste à France Info, accompagnés de Jérôme Bouvier, médiateur de Radio France à l'origine de cette enquête, animeront des débats en présence notamment d'Alain Finkielkraut, Michel Serres, Cynthia Fleury, Caroline Fourest ou encore Philippe Croizon.

Des émissions de France Inter et France Culture auront lieu en direct de la grande scène :

-12h-13h30 : La Grande Table - Caroline Broué (France Culture)

-12h30-12h55 : Le journal de la rédaction - Antoine Mercier (France Culture)

-15h-16h : Là-bas si j’y suis - Daniel Mermet (France Inter)

-19h20-20h : Le Téléphone sonne - Pierre Weill (France Inter)

 

Résultats de l’enquête, reportages, témoignages et interviews seront également diffusés toute la journée sur les chaînes du groupe.

Un livret réalisé grâce au soutien de l’Union Européenne des Radios, mêlant résultats, témoignages d’auditeurs et de personnalités sera offert au public du Rond Point.

 

Débats retransmis en streaming vidéo sur espacepublic.radiofrance.fr et sur radiofrance.fr

Entrée libre : inscription conseillée sur  sur espacepublic@radiofrance.com, sur theatredurondpoint.fr ou au 01 44 95 58 81

Live tweet : #RFEnquête

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.