Cet article date de plus de trois ans.

Seine-et-Marne : l'imam suppléant de la mosquée de Torcy, accusé d'avoir légitimé le jihad dans ses prêches, sera expulsé vers le Maroc

En décembre dernier, une commission composée de magistrats avait validé l'arrêté d'expulsion visant Mohammed Tlaghi, Marocain de 50 ans.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La mosquée de Torcy en 2012, depuis fermée. (CAROL AMAR / MAXPPP)

L'imam suppléant de la mosquée de Torcy (Seine-et-Marne), accusé d'avoir légitimé le jihad dans ses prêches, va être expulsé vers le Maroc, a appris franceinfo auprès de la préfecture de Seine-et-Marne ce mercredi, confirmant une information d'Europe 1.

Des policiers sont venus le chercher ce mercredi 28 avril matin pour le conduire à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. En décembre dernier, une commission composée de magistrats avait validé l'arrêté d'expulsion visant Mohammed Tlaghi, Marocain de 50 ans.

La mosquée de Torcy, fermée dans le cadre de l'état d'urgence en raison de prêches radicaux, a rouvert le 19 janvier dernier. Installée depuis 2003, elle pouvait accueillir jusqu'à 500 fidèles et avait fait l'objet d'un arrêté de fermeture administrative au motif qu'elle était devenue depuis plusieurs années "un lieu de culte où étaient prônées une idéologie radicale ainsi que des incitations au jihad".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.