Assassinat de Samuel Paty : "Il y a eu environ 400 violations de la minute de silence" dans les établissements scolaires, annonce Jean-Michel Blanquer

Invité de la matinale de RTL vendredi, le ministre de l'Education nationale a détaillé les chiffres remontés lors de la minute de silence en hommage à Samuel Paty lors de la rentrée scolaire. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des élèves et leur professeure dans un collège de Carquefou respectent la minute de silence lors de la journée d'hommage à Samuel Paty, le 2 novembre 2020.  (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

L'hommage à Samuel Paty n'a pas été unanime dans tous les établissements en France. "Il y a eu environ 400 violations de la minute de silence" en hommage au professeur Samuel Paty lundi 2 novembre dans les établissement scolaires, "dans des formes parfois légères, parfois lourdes", a annoncé Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, vendredi 6 novembre sur RTL.

"Bien entendu, chacune de ces violations est suivie de poursuites disciplinaires, parfois même il y a eu des poursuites pénales", a ajouté Jean-Michel Blanquer. "Aucun incident ne reste sans suite", a-t-il encore souligné.

Dans un communiqué publié vendredi matin, le ministère donne quelques détails : ces 400 incidents se sont déroulés "dans 52% des cas dans des collèges, dans 27% des cas au sein des lycées et dans 21% des cas dans des écoles".

Il y a eu "trois catégories d’incidents", ajoute le ministère : "160 cas de refus de participation ou de perturbation de la minute de silence", "150 cas d’apologie du terrorisme" et "une petite centaine d’événements, plus sérieux encore, dont certains (environ une dizaine) ont pu donner lieu à des suites judiciaires : menaces, dégradations, provocations autres".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.