Cet article date de plus de six ans.

Pourquoi rien ne prouve que Jésus était marié et père de deux enfants

Deux auteurs américains affirment avoir découvert un "évangile perdu" qui révèlerait cette face cachée de la vie du Christ.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
"Noli mi tangere", "Ne me touche pas", un tableau du Titien, de 1514, représentant l'apparition de Jésus rescucité à Marie-Madeleine. (THE ART ARCHIVE / AFP)

Annoncée il y a une semaine, la sortie du livre The Lost Gospel (le livre n'est pas encore traduit en français), promettait de secouer la religion chrétienne : ses auteurs, l'historien Barrie Wilson et le journaliste et écrivain israélo Simcha Jacobovic, affirment avoir découvert un manuscrit prouvant que Jésus était marié à sa disciple Marie-Madeleine, avec qui il aurait eu deux enfants.

Mais le soufflé est un peu retombé avec la publication de l'ouvrage, mardi 11 novembre. Voici les raisons pour lesquelles il faut prendre avec des pincettes ce qui était présenté comme une découverte historique. 

"L'Evangile perdu" ne parle pas vraiment de Jésus

"Décoder le texte sacré qui révèle le mariage de Jésus et Marie-Madeleine". Sur la couverture qu'il a choisie pour The Lost Gospel, l'éditeur Pegasus Books (pas vraiment spécialisé dans les textes historiques) ne laisse aucune place à l'ambiguïté. Et pourtant, le raisonnement des deux auteurs demande pas mal d'imagination. Le manuscrit qu'ils ont découvert, oublié dans les archives de la British Library, raconte l'histoire du patriarche Joseph (un personnage de l'Ancien testament qui n'a rien à voir avec Joseph le père de Jésus) et de sa compagne Aseneth. Ils sont effectivement mariés et parents de deux enfants, mais pas une fois le nom de Jésus ou de Marie-Madeleine n'est mentionné dans le manuscrit.

Ce qui n'empêche pas les auteurs d'y voir une vaste métaphore de la vie de Jésus, se basant notamment sur un passage qu'ils interprètent comme décrivant le signe de croix, alors que Joseph serait antérieur à la crucifixion. Si les textes bibliques sont loin d'être dépourvus de symbolisme, le lien avec Jésus semble un peu trop ténu pour affirmer que le texte révèle sa vraie vie. Selon le spécialiste des religions du journal britannique The Telegraph, l'ouvrage ressemble plus à un livre de Dan Brown, l'auteur du Da Vinci Code, qui évoquait lui aussi la descendance de Jésus et Marie-Madeleine, qu'à un ouvrage d'historien.

L'histoire n'est pas si nouvelle que ça

Toujours selon le Telegraph, l'histoire de Joseph et Aseneth est loin d'être une découverte des auteurs de The Lost Gospel, qui sont simplement les premiers à y voir une métaphore de la vie de Jésus. Le manuscrit de la British Library avait déjà été étudié par plusieurs historiens, qui ne l'avaient pas trouvé particulièrement remarquable. D'autres versions du texte, notamment en Grec ancien, circulaient depuis longtemps, et une version anglaise est même disponible en ligne.

Le manuscrit est sans doute trop tardif pour révéler la vraie vie de Jésus

Comme l'expliquait l'historien Michael Langlois à francetv info, en avril, les textes les plus fiables pour connaître la véritable vie de Jésus sont ceux qui le plus contemporain de sa vie. Difficile, donc, de mettre sur le même plan les évangiles reconnus par l'Eglise, qui se basent supposément sur les écrits des apôtres de Jésus, et le texte de "l'Evangile perdu", daté l'an 570 après Jésus-Christ. La théorie d'un Jésus marié et père n'est d'ailleurs mentionné dans aucun texte connu et antérieur à cette date. Un historien spécialiste de l'histoire de Joseph et Aseneth pense même que le manuscrit consulté par les deux auteurs, rédigé dans un dialecte de l'Araméen, a été traduit depuis sa langue originelle, le Grec ancien, ce qui augmenterait les risques d'une mauvaise interprétation. 

D'ailleurs, ce manuscrit est loin d'être le seul présentant un Jésus bien différent de celui décrit par les différentes églises chrétiennes actuelles. Un parchemin copte divulgué en 2012 avait notamment crée la polémique, car on pouvait y lire "Et Jésus leur a dit, ma femme..." Ce qui témoigne surtout des croyances très diverses des premiers chrétiens sur leur messie. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.