Scandale de pédophilie à Lyon : le cardinal Barbarin dans la tourmente

L'archevêque nie ce mardi 15 mars avoir couvert le moindre acte de pédophilie à la Conférence des évêques. Manuel Valls appelle néanmoins le prélat à prendre ses responsabilités.

France 3

La Conférence des évêques a commencé sous de bien mauvais auspices ce mardi 15 mars. Une nouvelle affaire de pédophilie présumée entache l'Eglise française. Un prêtre lyonnais qui officie toujours est en ligne de mire. Un homme, haut fonctionnaire dans un ministère, l'accuse d'agressions sexuelles dans Le Figaro. Les faits se seraient déroulés lors d'un pèlerinage à Lourdes, en 1990.

Mgr Barbarin "était au courant"

Dix-neuf ans plus tard, la victime présumée ose briser le silence et porte plainte, mais les faits sont prescrits. Il se serait à l'époque des faits confié à monseigneur Barbarin, archevêque de Lyon. "Le cardinal m'a dit qu'il était parfaitement au courant, il m'a demandé pardon au nom du prêtre", explique Pierre. L'intéressé nie avec fermeté et assure les victimes de sa compassion. Mais l'archevêque de Lyon est déjà fragilisé par une précédente affaire. Manuel Valls lui a demandé de prendre ses responsabilités, de parler et d'agir. Les associations de victimes demandent la révocation immédiate de Mgr Barbarin.

Le JT
Les autres sujets du JT