Procès Preynat : première confrontation avec les victimes présumées

Après un report d'un jour, le procès du père Preynat s'est ouvert à Lyon (Rhône) mardi 14 janvier. L'audience était très attendue.

France 2

Les victimes présumées sont impatientes de pouvoir se confronter à l'homme d'Église. Après un report, le procès du père Preynat s'est ouvert à Lyon (Rhône) mardi 14 janvier. Pierre-Emmanuel Germain-Thill l'accuse de l'avoir agressé sexuellement à plusieurs reprises alors qu'il avait entre 8 et 10 ans. L'ex-curé est un personnage charismatique, très apprécié des fidèles, qui use de son autorité pour isoler les enfants et leur imposer attouchements, caresses et baisers. Aujourd'hui, Pierre-Emmanuel Germain-Thill se dit encore brisé et n'attend pas de pardon.

La plupart des faits reconnus

Au cours des investigations, le père Preynat a reconnu la plupart des faits, mais pour son avocat, il ne faut pas oublier qu'il y a trente ans déjà, l'Église et des parents savaient. "Je pense que ce procès est avant tout le procès d'un silence", estime Me Frédéric Doyer. Lors de son audience, Bernard Preynat a indiqué avoir mis du temps pour "réaliser que c'était mal".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prêtre Bernard Preynat, le 13 janvier 2020, au tribunal de Lyon. 
Le prêtre Bernard Preynat, le 13 janvier 2020, au tribunal de Lyon.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)