Cet article date de plus de cinq ans.

Pologne : une carte de la pédophilie dans l'Église dévoile au moins 300 victimes reconnues ou présumées

À l'occasion de plusieurs manifestations organisées en Pologne pour dénoncer la pédophilie dans l'Église catholique, une carte, mise en ligne le 7 octobre, dévoile au moins 300 victimes reconnues ou présumées de prêtres pédophiles.

Article rédigé par France Info - Thomas Giraudeau édité par Pauline Pennanec'h
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La sainte messe d'inauguration au temple de la Divine Providence, à Varsovie, en Pologne, le 11 novembre 2016. (WOJTEK RADWANSKI / AFP)

Une carte de la pédophilie dans l’Église polonaise a été dévoilée et mise en ligne, à l’occasion de manifestations organisées à Varsovie et dans cinq autres villes du pays, dimanche 7 octobre. Sur cette carte, au moins 300 points, représentant autant de victimes reconnues ou présumées de prêtres pédophiles, ont été inscrits. Objectif : ouvrir les yeux des Polonais et forcer l’institution ecclésiale à réagir.

Pologne : une carte de la pédophilie dans l'Eglise - Reportage Thomas Giraudeau

Les créateurs de la carte additionnent les affaires où la justice a été saisie, celles relayées par des médias locaux et les témoignages recueillis par leur association. Agata Diduszko-Zyglewska, l’une des initiatrices de la carte, affirme avoir demandé à de nombreuses reprises à l’Église catholique de se pencher sur la pédophilie : "À chaque fois, les évêques répondent que ce n’est pas un problème sérieux en Pologne, que c’est très marginal. Mais en même temps, ils ne donnent pas de chiffres. C’est un peu contradictoire. Et cela peut continuer ainsi sauf si les Polonais, l’opinion les force à réagir."

Des chiffres attendus dans quelques mois

La conférence des évêques polonais devrait publier ses propres chiffres dans quelques mois, et des règles existent pour prévenir les actes pédophiles, selon Marcin Pchetsichewski, qui dirige l’Agence catholique d’information à Varsovie : "Je ne suis pas contre une carte de la pédophilie mais je veux que tous les actes pédophiles soient dessus, pas seulement ceux commis par des religieux. Car un enfant est en danger dans différents lieux. Bien sûr, l’Église a une grande autorité sur eux, notamment dans les villages, à la campagne. Mais il y a aussi l’école par exemple."

Je ne vois pas pourquoi il faudrait spécifiquement cibler l’Église.

Marcin Pchetsichewski

à franceinfo

L’association se justifie, en affirmant que les prêtres pédophiles sont davantage protégés. Selon elle, certains sont simplement transférés dans une autre paroisse. Le président de l’Agence catholique d’information reconnaît que c’était le cas jusque dans les années 2000, mais ce temps est aujourd’hui révolu selon lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.