Pédophilie : la justice australienne accepte d'examiner l'ultime pourvoi du cardinal George Pell

L'ex-secrétaire à l'Economie du Saint-Siège conteste sa condamnation à six ans de prison pour l'agression de deux adolescents en 1996 et 1997. 

Le cardinal George Pell (à gauche) est escorté devant la Cour suprême de Victoria à Melbourne (Australie), le 6 juin 2019.
Le cardinal George Pell (à gauche) est escorté devant la Cour suprême de Victoria à Melbourne (Australie), le 6 juin 2019. (ASANKA BRENDON RATNAYAKE / AFP)

La plus haute cour australienne a accepté, mercredi 13 novembre, d'examiner le pourvoi formé par le cardinal George Pell contre sa condamnation pour pédophilie. Aucune date n'a été fixée pour l'audience, qui ne devrait pas se tenir avant 2020. Agé de 78 ans, l'ex-secrétaire à l'Economie du Saint-Siège, est toujours détenu après avoir été débouté en août par la Cour suprême de Melbourne.

George Pell avait fait appel de sa condamnation à six ans de prison pour l'agression de deux adolescents en 1996 et 1997. Le père d'une des victimes s'est dit "écœuré" par la décision de Haute Cour. "De nombreuses questions se posent. Et il est normal qu'elles puissent être examinées par notre plus haute juridiction", a de son côté indiqué l'archevêque de Sydney dans un communiqué.

Plus haut représentant de l'Eglise catholique condamné pour viol sur mineur, le cardinal a été reconnu coupable en première instance en décembre 2018 de cinq chefs d'accusation, notamment d'avoir imposé une fellation en décembre 1996 à un garçon de 13 ans et de s'être masturbé en se frottant contre un autre. Les faits avaient eu lieu dans la sacristie de la cathédrale St Patrick de Melbourne, dont George Pell était l'archevêque.