Pédophilie dans l'Église : une indemnité allant jusqu'à 60 000 euros proposée aux victimes

Publié
Pédophilie dans l'Église : une indemnité allant jusqu'à 60 000 euros proposée aux victimes
France 2
Article rédigé par
M.Subra-Gomez, F.Bohn P.Maire, J.Cohen-Olivier - France 2
France Télévisions

Jeudi 2 juin, les victimes de prêtres pédophiles ont appris qu'elles pourraient toucher jusqu'à 60 000 euros d'indemnité. Une somme qui semble dérisoire face au traumatisme vécu.

L'Église a chargé une instance de fixer une indemnité attribuée aux victimes de viols et d'agressions sexuelles commis par des prêtres. Un plafond de 60 000 euros a été annoncé pour les cas les plus graves. "On ne peut pas mettre de chiffres sur une souffrance (…) 60 000 euros, non ce n'est pas possible", indique Luc Gemet de l'association des abusés sexuels au sein de l'Église - tous ensemble, qui a été violé de ses 8 ans à ses 15 ans. Les faits étant prescrits, il ne peut pas aller devant la justice.  

L'instance de réparation justifie ce montant 

"C'est dire aux victimes prescrites, vous êtes des sous-victimes. Vous n'avez pas le droit à la même indemnisation", affirme Me Jean Sannier, avocat de victimes de prêtres. "On a retenu trois axes : les axes des faits vécus (…), les axes des manquements de l'Église et les conséquences dans la vie de la personne", justifie Marie Derain, juriste et présidente de l'instance nationale indépendante de reconnaissance et réparation, voulue par les évêques. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.