Pédophilie dans l'Église : les aveux glaçants de Bernard Preynat

Jugé à Lyon (Rhône) pour atteinte sexuelle sur mineurs, l'ex-prêtre, confronté à ses victimes présumées, a commencé à faire des aveux, même s'il ne reconnaît pas tous les faits.

FRANCE 3

Bernard Preynat se cache le visage, à la sortie d'une audience éprouvante. Confronté au témoignage de ses victimes présumées, l'ancien prêtre oscille entre amnésie et regrets. À la barre, Pierre-Emmanuel Germain-Thill enlève son foulard d'ancien scout, comme pour mieux se défaire de l'emprise exercée par son ex-aumônier. Il dénonce une cinquantaine d'agressions sexuelles, Bernard Preynat en reconnaît une dizaine.

Les parties civiles racontent leur calvaire

"C'est quelqu'un qui reste quand même très intelligent, très malin, qui est un peu dans la fuite. Il essaie de minimiser ou de donner des réponses comme un grand-père qui aurait un peu perdu la mémoire, mais je ne suis pas dupe en fait", explique Pierre-Emmanuel Germain-Thill, partie civile. Tour à tour, les parties civiles racontent les caresses sur le sexe, les baisers forcés sous couvert de secret. Interrogé par son avocat, Bernard Preynat explique que depuis 1991 et l'alerte des parents Devaux, il n'a plus agressé d'enfants.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien prêtre Bernard Preynat au premier jour de son procès devant le tribunal correctionnel de Lyon (Rhône), le 13 janvier 2020.  
L'ancien prêtre Bernard Preynat au premier jour de son procès devant le tribunal correctionnel de Lyon (Rhône), le 13 janvier 2020.   (PHILIPPE DESMAZES / AFP)