Pédophilie dans l'Église : le prêtre lanceur d'alerte Pierre Vignon écarté

Il avait publiquement demandé la démission du cardinal Barbarin en août 2018, le prêtre Pierre Vignon a reçu un mail jeudi 1er novembre lui indiquant qu'il est désormais relevé de ses fonctions du juge au tribunal ecclésiastique de Lyon (Rhône).

France 2

Alors que les évêques seront réunis samedi 3 novembre en assemblée plénière à Lourdes (Hautes-Pyrénées), le père Vignon, qui avait publiquement appelé à la démission du cardinal Barbarin, a été remercié. La sanction lui a été notifiée par mail jeudi 1er novembre au matin. Il ne sera pas reconduit dans ses fonctions de juge qu'il occupait au tribunal ecclésiastique de Lyon (Rhône).

100 000 signatures recueillies

Écarté par sa hiérarchie, Pierre Vignon a décidé de prendre la parole face aux caméras. "C'est regrettable parce qu'on n'a pas besoin de montrer une fraction des évêques qui freine, alors que justement, on a besoin d'hommes énergiques qui prennent des décisions pour qu'on sorte enfin de cette histoire", estime-t-il. Cette histoire remonte, elle, au mois d'août dernier. L'appel de Pierre Vignon pour demander la démission du cardinal Barbarin, soupçonné d'avoir couvert les agissements d'un prêtre accusé d'abus sexuels, avait été relayé par deux associations dans une pétition qui totalise à ce jour plus de 100 000 signatures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le père Vignon, dans son église de Saint-Martin-en-Vercors, le 22 août 2018.
Le père Vignon, dans son église de Saint-Martin-en-Vercors, le 22 août 2018. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)