Pédophilie dans l'Église : le cardinal Barbarin devant la cour d'appel de Lyon

Le cardinal Barbarin comparaît devant la cour d'appel de Lyon (Rhône) jeudi 28 novembre. Il avait été condamné à six mois de prison avec sursis en première instance pour non-dénonciation d'agressions sexuelles.

FRANCE 2

Le cardinal Barbarin comparaît devant la cour d'appel de Lyon (Rhône). Jeudi 28 novembre, le primat des Gaules reconnaît toujours des erreurs, mais réfute sa culpabilité dans la non-dénonciation d'agressions sexuelles au sein de son diocèse. Pour ce nouveau procès, les avocats de la défense vont surtout parler de délais de prescription et de sens moral, notions absentes du droit pénal.

"C'est un naufrage spirituel"

Face à l'archevêque de Lyon, ils sont neuf victimes présumées. Toutes attendent la confirmation de la peine de six mois de prison avec sursis. "Que le guide spirituel vienne faire valoir une prescription en cour d'appel, c'est un naufrage spirituel en fait. C'est ne rien avoir compris du message évangélique", estime François Devaux, partie civile. Le procès du cardinal Barbarin devrait durer deux jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le cardinal Barbarin comparaît devant la cour d\'appel de Lyon (Rhône) jeudi 28 novembre. Il avait été condamné à six mois de prison avec sursis en première instance pour non-dénonciation d\'agressions sexuelles.
Le cardinal Barbarin comparaît devant la cour d'appel de Lyon (Rhône) jeudi 28 novembre. Il avait été condamné à six mois de prison avec sursis en première instance pour non-dénonciation d'agressions sexuelles. (FRANCE 2)