Pédophilie dans l'Eglise : la justice fédérale américaine ouvre une enquête

Aux Etats-Unis, une enquête au niveau fédéral permet de mobiliser des moyens renforcés par rapport à une enquête d'Etat.

Un prêtre après la messe célébrée le 15 août 2018 à la cathédrale St Paul de Pittsburgh, en Pennsylvanie (Etats-Unis).
Un prêtre après la messe célébrée le 15 août 2018 à la cathédrale St Paul de Pittsburgh, en Pennsylvanie (Etats-Unis). (JEFF SWENSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

C'est une première. La justice fédérale américaine a ouvert une enquête sur les abus sexuels commis par le clergé catholique. Elle vient de citer à comparaître les diocèses de Pennsylvanie, deux mois après la publication d'un rapport sur des décennies d'abus sexuels au sein de l'Eglise catholique de cet Etat.

L'archidiocèse de Philadelphie a confirmé, jeudi 18 octobre, sur son site internet, avoir "reçu une assignation à comparaître émanant d'un grand jury fédéral". "L'archidiocèse coopérera avec le ministère de la Justice américain dans cette affaire", a-t-il ajouté sans plus de détails.

Le diocèse de Greensburg, dans l'ouest de la Pennsylvanie, a confirmé lui aussi avoir reçu une assignation à comparaître, qu'il a jugée "sans surprise" étant donné "l'horrible" rapport publié sur les abus dans cet Etat. Cinq des six autres diocèses de l'Etat de Pennsylvanie ont confirmé avoir eux aussi reçu des citations à comparaître.

Plus de 1 000 enfants abusés par 300 prêtres

L'annonce de ces enquêtes intervient après la publication mi-août par les services du procureur de la Pennsylvanie d'un rapport accablant pour les institutions catholiques de cet Etat, détaillant des abus perpétrés pendant plusieurs décennies sur plus de 1 000 enfants par plus de 300 prêtres, et de nombreuses tentatives de dissimulation. La quasi-totalité des abus cités dans ce rapport étaient déjà prescrits.

Mais suite à sa publication, les procureurs de plusieurs Etats américains, dont ceux de New York et du New Jersey, à forte population catholique, se sont mobilisés, assignant leurs diocèses à comparaître, demandant à voir leurs archives et lançant des appels à témoins.

Avec une enquête au niveau fédéral, aux moyens renforcés par rapport à une enquête d'Etat, les victimes espèrent que toute la lumière sera enfin faite sur les manœuvres de dissimulation qu'ils soupçonnent d'exister de longue date de la part de la hiérarchie catholique.