Pédocriminalité : la responsabilité de l'Église reconnue par les évêques

Publié
Pédocriminalité : La responsabilité de l'Église reconnue par les évêques
Article rédigé par
L.Nahan, A.Raynal, R.Talbot, France 3 Midi Pyrénées, P.Brame - France 3
France Télévisions

Suite au scandale suscité par le rapport Sauvé, les évêques se sont réunis à Lourdes (Hautes-Pyrénées) le matin du samedi 6 novembre. Ils ont publiquement reconnu la responsabilité de l'Église dans la persistance des actes pédocriminels par des prêtres.  

Le matin du samedi 6 novembre sur l'esplanade Sainte-Bernadette à Lourdes (Hautes-Pyrénées), figure désormais un tableau sur lequel on peut voir la sculpture d'un enfant ayant une larme sur la joue. "Qui donc a osé souiller votre corps de ses grosses mains, qui a susurré à votre oreille des mots que vous ignoriez ? Il est trop tard pour que nous puissions essuyer vos larmes, il ne l'est pas pour que nous nous souvenions de vous", déclare Monseigneur de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, lors de la cérémonie.  

Les évêques reconnaissent la dimension systémique des violences pédocriminelles 

Parmi ces 330 000 victimes de pédocriminalité, certaines ne sont pas convaincues par cette cérémonie de commémoration : "Quand on pense que mon prédateur est dans une maison de retraite. Il est revenu sur les lieux de ses crimes, il fait la messe et il donne les sacrements", s'indigne Jean-Marie Delbos, l'une d'entre elles. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.