Pédocriminalité dans l'Église : "une honte" selon le Pape François

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Pédocriminalité dans l'Eglise : "une honte" selon le Pape François
Article rédigé par
A.Mikoczy - France 3
France Télévisions

La parution du rapport Sauvé a créé un véritable séisme au sein de l'Église. Pas moins de 330 000 victimes auraient été victimes d'agressions sexuelles ou de viols par un religieux. Une abomination qu'a dénoncée le pape François lors d'une allocution, mercredi 6 octobre. Alban Mikosczy, journaliste en duplex, détaille cette prise de parole

Après les nombreuses réactions suite à la sortie du rapport Sauvé, celle du Pape fut attendue. Elle est enfin arrivée, le mercredi 6 octobre, lors d'une allocution au Vatican en Italie. Ce dernier a exprimé sa profonde honte envers ces actes et a exprimé sa profonde tristesse et sa douleur aux victimes.

Une honte personnelle

"Il a rendu les évêques, les 5 000 évêques du monde, personnellement responsable du suivi de ces affaires", explique, le journaliste. Il y a dans l'Église catholique une tradition de la dissimulation, de l'Omerta de la protection des institutions ce qui fait que les choses avancent extrêmement lentement. Et c'est aussi en cela que le Pape a parlé de honte", a-t-il poursuivi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.