Pédocriminalité dans l'Église : les différentes solutions pour indemniser les victimes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pédocriminalité dans l'Église : les différentes solutions pour indemniser les victimes
Article rédigé par
M.Dana, F.Mathieux, A.Tribouart, E.Maizy, N.Pagnotta - France 3
France Télévisions

Après la publication des chiffres de l'effroyable rapport de la Commission indépendante sur les abus dans l'Église, les institutions se demandent comment elles vont réussir à indemniser les victimes.

Combien ? Comment ? Qui va payer ? Faut-il faire appel aux fidèles ? Demander pardon ne suffit plus pour les victimes qui estiment que l'église doit payer et indemniser chacune d'entre elles. Mais comment vont-ils trouver l'argent. La conférence des évêques de France a déjà créé un fonds spécial qui sera alimenté par des hommes d'Église et contrairement aux recommandations du rapport Sauvé, il fera appel aux dons des fidèles. "Cela va solliciter l'ensemble des structures de l'église en France. Les catholiques seront au rendez-vous du soutien aux personnes victimes", Ambroise Laurent, secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France.

Un hôtel particulier vendu à 66 000 000 d'euros à un émir du Bahreïn

Pour cela les évêques de France, qui ne sont propriétaires que des 3 000 églises construites après 1905, n'excluent pas la vente de certains bâtiments. Marc Payet, un journaliste indépendant, a fait des recherches sur le sujet du patrimoine des évêques et de l'église : " En 2011, un hôtel particulier a été vendu par une congrégation à Paris, de 66 000 000 d'euros, à un émir du Bahreïn. S'il y a des dizaines de biens comme ça, cela pourrait donner une somme colossale."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.