Abus sexuels dans l'Eglise : comment les instances catholiques peuvent-elles indemniser les victimes ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Abus sexuel dans l'Eglise : comment les instances catholiques peuvent-elles indemniser les victimes ?
Article rédigé par
J.Longchampt, C.Arnold, M.Martel; R.Massini, E.Guidée-Banerjee, L.Lavieille - France 2
France Télévisions

Le Pape François s'est exprimé sur les abus sexuels dans l'Église, mercredi 6 octobre. Une prise de parole durant laquelle il a condamné fermement ces actes. Les auteurs du rapport appellent l'Église à indemniser les victimes.

Plongée au cœur de l'un des plus gros scandales de son histoire, l'Église se questionne sur la manière d'indemniser les victimes. Ils sont au nombre de 330 000, des enfants abusés sexuellement, qui attendent que justice soit faite. Parmi eux Jean-Luc Héry, abusé par un prêtre à la fin des années 1970. Cet homme s'est reconstruit tout seul en dépensant des milliers d'euros chez un psychologue, il demande un dédommagement.

Les auteurs du rapport veulent un mécanisme d'indemnisation pour chaque victime

"C'était à peu près une séance toutes les semaines, toutes les deux semaines selon les périodes. La séance va entre 60 euros quand j'ai commencé, puis 80 euros maintenant", explique-t-il. Les auteurs du rapport souhaitent que les 330 000 victimes soient tous indemnisées. Selon eux, l'Église doit réparer le tort causé. Face à l'ampleur des dégâts, la vente de biens immobiliers appartenant à l'Église pourrait être envisagée, mais même cela serait insuffisant, d'après des porte-paroles de l'instance catholique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.