Abus sexuels : l'Église catholique indemnise les victimes

Décision très attendue samedi 9 novembre à Lourdes (Hautes-Pyrénées) où a lieu la conférence des évêques de France. L'épiscopat français vient d'acter comme prévu le principe d'une indemnisation financière des victimes d'actes pédophiles commis par des ecclésiastiques.

France 3

C'est un pas en avant très important pour l'Église de France et toutes les victimes de prêtres pédophiles. Après plusieurs semaines de travaux et de débats, la conférence des évêques de France a voté à Lourdes (Hautes-Pyrénées) une indemnisation des victimes de prêtres pédocriminels. Une décision officialisée samedi matin. "Cette somme d'argent n'est ni une indemnisation qui dépend de la justice de notre pays ou de la justice canonique, ni une réparation. Elle vise à reconnaître que la souffrance des personnes tient aussi à des manquements d'ordre divers au sein de l'Église" , explique Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la conférence des évêques de France.

Une reconnaissance du dysfonctionnement de l'Église

À Lourdes, où de nombreux fidèles étaient présents ces derniers jours. L'idée d'une indemnisation faisait consensus. Pour cette femme victime d'un prêtre pédophile, l'essentiel est la reconnaissance du statut de victime. "On attend que cette somme d'argent puisse dire qu'on reconnaît notre souffrance et que l'Église a dysfonctionné" , souligne Véronique Garnier, membre de l'association Foi et résilience.

Le JT
Les autres sujets du JT
le président de la Conférence des évêques de France, Eric de Moulins-Beaufort, le 3 avril 2019.
le président de la Conférence des évêques de France, Eric de Moulins-Beaufort, le 3 avril 2019. (LAURENT FERRIERE / HANS LUCAS / AFP)