Pakistan : libération de 11 policiers pris en otage par des manifestants anti-France

Ces policiers pakistanais avaient été enlevés dimanche par des militants du parti islamiste radical Tehreek-e-Labbaik (TLP) à Lahore, au cours de violentes manifestations.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des officiers de police devant le consulat de France à Karachi, au Pakistan, le 15 avril 2021. (SABIR MAZHAR / ANADOLU AGENCY)

Onze policiers pakistanais pris en otage par des manifestants anti-France d'un parti islamiste radical ont été libérés à l'issue de négociations, a annoncé, lundi 19 avril, le ministre de l'Intérieur, Sheikh Rashid Ahmed. Les policiers avaient été enlevés et conduits dimanche dans la mosquée du Tehreek-e-Labbaik (TLP) à Lahore, au cours de violentes manifestations.

>> Pakistan : on vous explique pourquoi les manifestations anti-France se sont intensifiées ces derniers jours

Le ministre de l'Intérieur a déclaré que les policiers avaient été libérés tôt lundi à l'issue de "négociations" avec le parti Tehreek-e-Labbaik (TLP), officiellement interdit depuis la semaine dernière par le gouvernement qui l'a classifié comme organisation terroriste. Les officiers étaient retenus dans une mosquée appartenant au TLP, dans laquelle se sont regroupés des partisans de ce mouvement. Elle était encerclée par la police.

Des manifestations anti-France ont eu lieu dans plusieurs villes du pays, entraînant la mort de six policiers et conduisant l'ambassade de France à appeler ses ressortissants à quitter provisoirement le pays. Le parti islamiste radical reproche notamment à Emmanuel Macron d'avoir soutenu le droit à la caricature lors d'un hommage au professeur Samuel Paty, assassiné le 16 octobre 2020 par un terroriste après avoir montré à ses élèves des dessins satiriques représentant le prophète de l'islam.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.