VIDEO. Hommage à Samuel Paty : "Nous ne renoncerons pas aux caricatures", promet Emmanuel Macron

"Nous défendrons la liberté que vous enseigniez si bien et nous porterons la laïcité", a déclaré le chef de l'Etat lors de l'hommage national rendu à l'enseignant assassiné, mercredi à la Sorbonne.

"Nous continuerons le combat pour la liberté." Emmanuel Macron a assuré que la France ne renoncerait pas "aux caricatures", lors d'une cérémonie d'hommage national, mercredi 21 octobre au soir, à Samuel Paty, cet enseignant d'histoire-géographie décapité après avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet.

"Nous continuerons, professeur. Nous défendrons la liberté que vous enseigniez si bien et nous porterons la laïcité, nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins, même si d'autres reculent", a déclaré le chef de l'Etat dans la cour de la Sorbonne. "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République, de notre volonté de briser les terroristes, de réduire les islamistes, de vivre comme une communauté de citoyens libres dans notre pays", a dit le président.

Un "héros tranquille" de la République

Le professeur a été victime d'une "conspiration funeste, de l'amalgame" et de la "haine de l'autre", a ajouté Emmanuel Macron. "Samuel Paty fut tué parce que les islamistes veulent notre futur et qu'ils savent qu'avec des héros tranquilles tels que lui, ils ne l'auront jamais", a poursuivi le chef de l'Etat.

Samuel Paty a été tué "parce qu'il incarnait la République qui renaît chaque jour dans les salles de classe, la liberté qui se transmet et se perpétue à l'école", a aussi dit Emmanuel Macron, qui a remis au professeur les insignes de la Légion d'honneur à titre posthume.

Emmanuel Macron lors de son discours en hommage à Samuel Paty, le 21 octobre 2020 dans la cour d\'honneur de la Sorbonne, à Paris.
Emmanuel Macron lors de son discours en hommage à Samuel Paty, le 21 octobre 2020 dans la cour d'honneur de la Sorbonne, à Paris. (FRANCOIS MORI / POOL / AFP)