Cet article date de plus de six ans.

Les propos polémiques du président du Crif

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

En marge du dîner annuel du Crif, Roger Cukierman a affirmé que les musulmans étaient à l'origine de toutes violences contre les juifs. Une équipe de France 3 revient sur ces propos.

Ses propos provoquent de nombreuses réactions. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Roger Cukierman, a estimé que Marine Le Pen était personnellement irréprochable et que toutes les violences contre les juifs étaient commises par de jeunes musulmans.

Conséquence ? Les représentants de la communauté musulmane ont boycotté le dîner annuel du Crif, qui se tenait le lundi 23 février au soir.

De nouvelles mesures annoncées par Hollande

Roger Cukierman a lui tenté d'apaiser la situation : "J'ai dit à monsieur Boubakeur que notre amitié, qui est ancienne et qui est sincère, devrait surmonter ce problème, car ce qui compte, c'est de vivre ensemble. Juifs et musulmans, nous sommes sur le même bateau et j'espère que le contact sera rapidement rétabli".

Invité au dîner, François Hollande a préféré de pas commenter la discorde. Il a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme. "J'ai souhaité que toutes les paroles, tous les écrits de haine, qu'ils soient antisémites, racistes, homophobes, ne relèvent plus du droit de la presse, mais du droit pénal, avec des peines adaptées", a assuré le chef de l'État.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Religion

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.