VIDEO. Marlène Schiappa "comprend" la polémique sur la représentante de l'Unef voilée : "J'y vois une marque de promotion de l'islam politique"

Invitée de franceinfo, mercredi, la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes se dit "interpelée" par le choix de l'Unef, tout en reconnaissant à la syndicaliste étudiante le droit de porter le voile.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Après la polémique suivant l'interview, diffusée sur M6, d'une représentante du syndicat étudiant Unef portant un voile, la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a réagi mercredi 16 mai sur franceinfo. Elle affirme "comprendre" la polémique.

"En tant qu'étudiante, elle a le droit de porter le voile. Le voile n'est pas interdit à l'université. Au nom de la liberté de conscience, on considère en France que les femmes adultes ont le droit de porter le voile si c'est leur choix", a convenu Marlène Schiappa. Mais "on peut, au nom de la liberté de conscience, proposer des choses qui sont régressives. J'y vois une marque de promotion de l'islam politique."

"Les attaques ad hominem sont inadmissibles"

La présidente du syndicat à Paris-Sorbonne, Maryam Pougetoux, était apparue sur M6 la tête et le haut du buste couverts d'un hijab (foulard islamique) ne laissant apparaître que l'ovale de son visage, alors qu'elle s'exprimait sur la mobilisation contre la réforme de l'accès à l'université.

L'Unef est censé être un syndicat étudiant progressiste, féministe. Jusqu'à preuve du contraire, le voile c'est la preuve de l'emprise de la religion

Marlène Schiappa

à franceinfo

"Les attaques ad hominem contre elle sont inadmissibles, les attaques y compris sexistes et antimusulmans sont totalement inadmissibles, a ajouté la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes. En revanche, elle n'est pas là en tant qu'étudiante, elle est là en tant que porte-parole de l'Unef. Est-ce que c'est ce que promeut l'Unef ? Je pense que la question doit être posée aux responsables de l'Unef." 

"Cela m'interpelle que l'Unef ait choisi comme porte-parole une personne qui, de toute évidence, a des signes manifestes de religion, d'islam politique", a précisé Marlène Schiappa.

Marlène Schiappa, secrétaire d\'État chargée de l\'égalité entre les femmes et les hommes.
Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)