Iran : quand les femmes tombent le voile

En Iran, une trentaine de femmes ont été arrêtées, accusées de perturber l'ordre social. En réalité, elles ont simplement retiré leur voile en public. Un geste interdit par la loi depuis la Révolution islamique en 1979.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au milieu des voitures, cette Iranienne a enlevé son voile blanc, et le brandit au bout d'un bâton : "Non au voile obligatoire, nous voulons la liberté, la liberté de nous habiller comme nous voulons", proteste-t-elle. Un acte de rébellion dont la vidéo a été postée fin janvier. Une scène qui se répète de plus en plus ces dernières semaines en Iran. Encouragées par une dissidente installée aux États-Unis, chaque mercredi, des dizaines de femmes jeunes et urbaines défient les religieux au pouvoir. 

Une trentaine de femmes arrêtées 

Dans un Iran ultra connecté, leurs photos font le tour des réseaux sociaux. Depuis quelques années, le voile est porté de façon plus relâchée dans les grandes villes moins conservatrices. Mais la contestation trouve un nouvel écho depuis les manifestations de janvier contre le gouvernement. La nouvelle  génération d'Iraniens n'a pas peur de montrer sa colère pour des raisons économiques ou sociétales. La semaine dernière, une trentaine de femmes contestataires ont été arrêtées. Une réponse policière qui ne masque pas l'embarras du pouvoir iranien face à ce qui pourrait être un mouvement de fond. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des femmes passent devant un magasin de voile à Téhéran (Iran), le 24 février 2016.
Des femmes passent devant un magasin de voile à Téhéran (Iran), le 24 février 2016. (BEHROUZ MEHRI / AFP)