Grenoble : le tribunal administratif confirme la fermeture de la mosquée Al-Kawthar

Son imam aurait fait l'apologie du jihad dans ses prêches. L'association musulmane dauphinoise avait déposé un recours contre la fermeture, qui a été rejeté vendredi.

La mosquée Al-Kawthar de la Villeneuve de Grenoble sera fermée pour six mois (8 février 2019).
La mosquée Al-Kawthar de la Villeneuve de Grenoble sera fermée pour six mois (8 février 2019). (GOOGLE MAPS)

Le tribunal administratif confirme la fermeture de la mosquée Al-Kawthar à Grenoble en Isère, rapporte vendredi 8 février France Bleu Isère. Le recours déposé par l'association musulmane dauphinoise après la fermeture, effective jeudi, de la mosquée a été rejeté vendredi par la justice. La mosquée Al-Kawthar de la Villeneuve de Grenoble doit donc fermer, comme l'a ordonné la préfecture de l'Isère.

La mosquée restera fermée six mois 

Face aux accusations, Mohamed Bouchakour, le président de l'association, a assuré à France Bleu qu'il n'était pas au courant que, selon la préfecture, "des figures connues de la mouvance jihadiste" fréquentaient cet endroit. "Cela fait trois ou quatre ans que je suis là. Je n'ai jamais vu ces gens faire des scandales. Pour nous, il n'y avait rien. Peut-être avant que l'on arrive il y avait quelque chose, mais, depuis que l'on est là, il n'y a rien."

D'après la préfecture, en 2018, l'imam de cette mosquée a fait l'apologie du jihad dans ses prêches. L'association a répondu que ce sont des propos tronqués et sortis de leur contexte. Elle a dit se réserver le droit de faire appel de la décision du tribunal administratif de Grenoble.

Mardi, la préfecture de l'Isère avait annoncé dans un communiqué, avoir pris un arrêté conduisant à la fermeture, pendant six mois, de la mosquée Al-Kawthar, en raison du contenu des prêches de l'imam. La fermeture est intervenue jeudi, à 11h40, soit 48 heures après le délai de prise d'arrêté. L'association gestionnaire de la mosquée et son imam ont, par ailleurs, fait l'objet d'un gel des avoirs.