Crise de foi : faute de candidats à la prêtrise, le séminaire de Lille va fermer

Le séminaire diocésain de Lille (Nord) annonce lundi qu'il ne formera plus de prêtres à partir de septembre 2019. 

Faute de candidats, le séminaire diocésain de Lille n\'accueillera plus d\'élèves à partir de septembre 2019.
Faute de candidats, le séminaire diocésain de Lille n'accueillera plus d'élèves à partir de septembre 2019. (MAXPPP)

Le séminaire diocésain de Lille n'accueillera plus d'élèves à partir de la rentrée de septembre 2019. C'est l'archevêque de Lille qui l'a annoncé, lundi 4 mars, dans un communiqué. Le séminaire lillois forme des candidats à la prêtrise depuis plusieurs années mais il est victime d'une crise des vocations. "Aujourd'hui, il n'est plus possible de prévoir un nombre suffisant de nouveaux candidats : il est donc sage de faire connaître que notre séminaire ne recevra pas de nouvelles entrées à la rentrée", justifie Laurent Ulrich.

Les élèves dirigés vers d'autres séminaires

Les étudiants de la dernière année de formation accompliront leur année avec ceux du séminaire de Metz, précise le communiqué. Les étudiants de 4e et 5e année poursuivront leur formation au séminaire d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).

La fermeture prochaine du séminaire lillois est "une nouvelle qui soulève des inquiétudes", ajoute Laurent Ulrich. Le séminaire de Lille forme les candidats à la prêtrise provenant de huit diocèses d'une grande partie du nord de la France : Lille, Arras, Reims, Troyes, Cambrai, Soissons, Châlons-en-Champagne et Langres.