Surveillants agressés : Nicole Belloubet chahutée lors de sa visite à Vendin-le-Vieil

En visite à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), où trois surveillants avaient été agressés, la ministre de la Justice a dû faire face à la colère et à l'impatience qui gagne les gardiens de prison.

France 3

Devant la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) ce mardi 16 janvier, des surveillants déterminés bloquent l'entrée, et empêchent la ministre de sortir, mécontents de sa visite. Nicole Belloubet vient de rencontrer les surveillants, violemment agressés par un détenu radicalisé la semaine dernière. Mais selon l'un d'eux, l'entretien s'est mal passé.

Des dizaines d'établissements encore bloqués

Les syndicats appellent à durcir le mouvement. "On ne sortira pas d'ici. Et là, on est pris vraiment pour des cons", s'est insurgé le premier surveillant Christophe Misiek. "Aucun gouvernement ne nous a écoutés jusqu'à présent, donc là aujourd'hui, elle est chez nous. Eh ben elle va rester chez nous un peu plus longtemps que prévu." Nicole Belloubet est arrivée peu après 9 heures devant l'établissement. Pour les accueillir, les surveillants chantent la Marseillaise. Quelques paroles, puis la ministre avance aux cris des sifflets et des slogans de revendications. Déjà deux jours que les surveillants crient leur colère et leur exaspération devant les prisons françaises. Aujourd'hui, des dizaines d'établissements sont encore touchés.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, lors de son arrivée à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), le 16 janvier 2018.
La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, lors de son arrivée à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), le 16 janvier 2018. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)