Prisons : apprendre à gérer les détenus violents

Les gardiens de prison cherchent à recruter. Ce métier est exposé, en janvier dernier ses représentants réclamaient plus de sécurité. Une nouvelle agression a eu lieu ce mardi 15 mai au matin dans la prison de Fleury-Mérogis (Essonne). La formation des futurs agents a évolué.

L'École nationale d’administration pénitentiaire (Enap) est située à Agen ( Lot-et-Garonne). Neutraliser un détenu qui refuse d'obtempérer, cela fait partie des choses à apprendre pour devenir gardien de prison. Immobiliser l'individu tout en se protégeant, c'est une formation essentielle. Dans cette classe de vingt élèves, beaucoup de jeunes sont en reconversion professionnelle. Tous le savent, en milieu carcéral ils n'auront que des équipements de protection. Alors ce cours est indispensable.

Privilégier la sécurité

Chaque année, l'Enap forme 800 élèves pendant huit mois. Des cours théoriques, pratiques et techniques y sont enseignés, toujours de plus en plus orientés vers la sécurité. Les apprentis sont plongés dans divers scénarios auxquels ils pourraient être confrontés. En septembre, les nouveaux diplômés seront prêts à prendre leur poste. Le gouvernement l'a promis, d'ici 2021, 1 100 élèves supplémentaires sortiront de cette école unique en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Talaudière, la prison de Saint-Etienne (Loire), le 22 janvier 2018.
La Talaudière, la prison de Saint-Etienne (Loire), le 22 janvier 2018. (MAXPPP)