Prison de Mulhouse-Lutterbach : trois surveillants mis en examen pour trafic de stupéfiants, de tabac et de téléphones

Deux surveillants ont été écroués, le troisième a été placé sous contrôle judiciaire. Ce trafic durait depuis plusieurs mois. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des surveillants dans la cour de la prison de Mulhouse-Lutterbach, avant son ouverture en novembre 2021. (DAREK SZUSTER / MAXPPP)

Trois surveillants de la prison de Mulhouse-Lutterbach (Haut-Rhin) ont été mis en examen pour "trafic de stupéfiants" et "introduction au sein de l'établissement, de téléphones portables et de tabac", a appris France Bleu Alsace auprès de la procureure de la République de Mulhouse. Les trois suspects risquent jusqu'à 10 ans de prison. Deux d'entre eux ont été écroués, le troisième a été placé sous contrôle judiciaire. Un quatrième homme a été mis hors de cause. Le parquet a fait appel de cette décision.

Ce trafic de portables, de tabac et de stupéfiants était très organisé et il durait depuis des mois, a précisé le parquet de Mulhouse. "Les surveillants allaient récupérer la drogue et les téléphones portables à l'extérieur et en faisaient commerce", a détaillé Edwige Roux-Morizot, procureure de la République de Mulhouse.

Les soupçons ont commencé en février dernier : trois autres jeunes surveillants avaient été arrêtés, eux aussi impliqués dans des affaires de stupéfiants. C'est grâce notamment aux arrestations survenues à ce moment-là, mais aussi aux témoignages de détenus du centre pénitencier de Mulhouse-Lutterbach, que les autorités ont pu étayer les soupçons sur ce trafic de drogue, de téléphone et de tabac.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.