Nouvelles agressions de gardiens de prison

De nouvelles agressions de surveillants de prison ont eu lieu ce mardi 16 janvier. Deux des trois syndicats à l'origine des blocages des pénitenciers prônent une suspension du mouvement le temps de négocier avec le ministère de la Justice.

France 3

Les surveillants de la prison de Mont-de-Marsan (Landes) sont en colère ce mardi. La veille, sept d'entre eux ont été agressés par un détenu en phase de radicalisation. La prison de Tarascon (Bouches-du-Rhône) a aussi été bloquée après l'agression ce matin d'une surveillante par un prisonnier radicalisé. C'est dans ce contexte très tendu que la ministre de la Justice s'est rendu ce matin à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), où trois gardiens avaient été agressés la semaine dernière.

Mouvement suspendu

Nicole Belloubet a fait dix propositions portant sur le matériel, des effectifs et la sécurité du personnel et s'est engagée à revenir dans deux mois. Mais les syndicats veulent surtout du concret. La contestation paraît s'essouffler ce soir. Deux des principaux syndicats de gardiens ont suspendu le mouvement pour 24 heures avant de reprendre un éventuel blocage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des surveillants de prison bloquent l\'accès à l\'établissement de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), le 16 janvier 2018.
Des surveillants de prison bloquent l'accès à l'établissement de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), le 16 janvier 2018. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)