L’emprisonnement, une notion très différente selon les pays

Véritable business aux États-Unis, le monde de la prison est en plein déclin aux Pays-Bas. Tour du monde des différentes méthodes carcérales.  

Voir la vidéo

Du Danemark aux États-Unis en passant par Haïti : des disparités notables.

Si j’étais prisonnier… 

Au Danemark, les prisonniers peuvent effectuer leur peine dans une prison ouverte. Enfermés seulement de 21 à 7 heures du matin, ils peuvent profiter du temps libre pour cuisiner, aller à la bibliothèque et voir leur famille le week-end. Une expérience qui est possible pour les courtes peines seulement.

Aux États-Unis, un adulte sur cent est en prison. Avec plus de deux millions de personnes incarcérées, les États-Unis détiennent presque un quart des détenus de la planète. C’est le pays qui compte le plus de prisonniers.

En Haïti, il y a quatre fois plus de détenus que de places. L’île détient les prisons les plus surpeuplés au monde. Elle est suivie du Salvador et du Guatemala, pays gangrenés par les gangs.

Aux Pays-Bas, un tiers des prisons sont vides et ferment les unes après les autres. La raison : la criminalité a baissé et les juges privilégient les peines alternatives. Par conséquent, il y a moins de récidives, plus d’économies et même des bénéfices car les Hollandais louent leurs prisons aux Norvégiens et aux Belges. 

Le cas français

Enfin, en France, on dénombre 68 000 détenus pour seulement 58 000 places, ce qui situe le taux d’incarcération à 120 %. En Outre-mer, ce taux monte à 200% en moyenne. 

Un situation "inadmissible" selon Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté, qui "ne devrait pas exister en France, censée être la patrie des droits de l’Homme."

Ces conditions d’incarcération ont plusieurs fois été dénoncées par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, mettant la France sous pression. Pendant la présidentielle, Emmanuel Macron avait annoncé la création de 15 000 places de prison sur le quinquennat.

L’emprisonnement, une notion très différente selon les pays
L’emprisonnement, une notion très différente selon les pays (BRUT)