La moitié des bracelets électroniques ont été en panne pendant plus de cinq heures lundi, aucun incident signalé selon l'administration pénitentiaire

Environ 50% des bracelets électroniques et anti-rapprochement de France ont été en panne lundi, indique l'administration pénitentiaire. Pour l'instant, "aucun incident" n'a été signalé.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un bracelet de surveillance électronique est installé à la cheville d'un homme, le 28 avril 2021 à Colmar (Haut-Rhin). (VANESSA MEYER / MAXPPP)

Le fonctionnement "d'environ 50%" des près des 15 000 bracelets électroniques et anti-rapprochement utilisés sur le territoire français a été affecté par une panne lundi 25 octobre, indique l'administration pénitentiaire mardi. La panne a été causée par un incident qui a duré cinq heures et quarante minutes, de 16h10 et 21h50. Elle a été "résolue" vers 18h25 et les bracelets ont été progressivement reconnectés jusqu'au retour à la normale. 

Les données en cours d'analyse

L'administration pénitentiaire assure, qu'à "ce stade, aucun incident découlant de cette interruption de ce service n'a été signalé". Par ailleurs, "les personnes placées sous surveillance n'avaient pas la possibilité de se rendre compte de l'incident en cours". Quant aux alarmes qui auraient dû se déclencher pendant la panne, "elles ont été stockées par le logiciel et font depuis l'objet d'une analyse".

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a demandé au directeur de l'administration pénitentiaire de "recevoir les responsables du dispositif au sein de la société Thalès afin qu’ils apportent toutes les clarifications nécessaires et précisent les dispositions prises pour qu’un tel incident ne se reproduise plus".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.