INFOGRAPHIES. Homicides, prises d'otages, agressions physiques... La violence du quotidien en prison

En sept ans, on a recensé 51 prises d'otages et 19 homicides. Le quotidien des prisons françaises se dessine au travers des statistiques de l'administration pénitenciaire.

Le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), le 12 janvier 2018.
Le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), le 12 janvier 2018. (DENIS CHARLET / AFP)

Trois actes violents en l'espace d'une semaine. Après l'agression de trois gardiens à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), jeudi 11 janvier, un détenu s'en est pris à sept surveillants au centre pénitentiaire Pémégnan de Mont-de-Marsan (Landes), lundi 15 janvier, et un autre, le lendemain, à une surveillante de la prison de Tarascon (Bouches-du-Rhône). Pour dénoncer les violences dont ils sont victimes et réclamer plus de sécurité, les personnels pénitentiaires ont lancé un mouvement national. Jeudi 18 janvier, au quatrième jour de mobilisation, de nombreux établissements étaient bloqués.  

Pour mesurer l'ampleur de ces phénomènes quasi quotidiens, franceinfo s'est procuré, auprès du ministère de la Justice, les chiffres de la violence en milieu carcéral depuis 2011. 

Plus de 4 000 attaques contre des surveillants chaque année

En 2017, 3 923 agressions physiques ont eu lieu dans les 186 établissements pénitentiaires recensés au 1er janvier 2017, soit presque 11 attaques chaque jour. La tendance est plutôt stable depuis 2011 : chaque année, on dénombre ainsi, en moyenne, 4 124 agressions physiques contre des surveillants. Au micro de nos confrères d'Europe 1, le secrétaire général de l'Ufap-Unsa Justice, Jean-François Forget, s'inquiète de cette situation : "Ça va s'arrêter quand ? Quand on aura un mort ?"

A noter que les données pour l'année dernière ne sont pas complètes pour le mois de décembre, ce qui peut expliquer, selon le ministère de la Justice, la très lègère baisse constatée. Par ailleurs, le nombre de personnes sous écrou est passé de 66 975 au 1er janvier 2011 à 80 811 au 1er décembre 2017.

Parmi ces agressions, 51 prises d'otages de personnel se sont produites depuis 2011. Sur ce point, on constate une forte disparité selon les années. Il n'y a eu qu'une prise d'otage en 2012, contre un record de douze pour la seule année 2014. Neuf prises d'otages ont eu lieu en 2017. 

Plus de vingt agressions entre détenus chaque jour

Les chiffres sont plus élevés en matière d'agressions physiques entre détenus : on en recense, en moyenne, 8 372, chaque année en France, depuis 2011. Ces actes violents peuvent aller jusqu'au meurtre : 19 homicides ont ainsi été comptabilisés depuis 2011. 

Selon les données fournies par le ministère de la Justice, trois détenus ont été assassinés en prison en 2017, contre six l'année précédente (un record sur la période observée). Ces violences peuvent aussi être d'ordre sexuel, comme le rapporte ce témoignage d'un ancien détenu sur le blog de l'Observatoire international des prisons, hébergé par Mediapart.

Selon l'ouvrage Parlons prison en 30 questions, publié en 2015 par la Documentation française, les agressions entre détenus sont "vraisemblablement les plus sous-évaluées, car la majorité d’entre elles se produisent dans les lieux où les surveillants sont absents, comme les douches". Par ailleurs, les détenus sont généralement peu enclins à dénoncer ces violences.