Dordogne : deux hommes condamnés pour avoir tenté de livrer du gaz hilarant à la prison de Périgueux avec un drone

Les faits remontent au 14 mars dernier. Lorsque le pilote du drone a tenté de faire décoller l'appareil, celui-ci est immédiatement retombé.

Article rédigé par
France Bleu Périgord - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Maison d'arrêt de Périgueux, en mars 2021 (THIBAULT DELMARLE / FRANCE-BLEU PÉRIGORD)

Deux hommes de 19 et 23 ans ont été condamnés ce vendredi pour avoir tenté de faire passer un colis de gaz hilarant par-dessus le mur de la prison de Périgueux (Dordogne), rapporte France Bleu Périgord. Un troisième jeune homme, mineur, comparaîtra devant un juge des enfants.

Le jeune homme qui pilotait le drone a été condamné à 300 euros d'amende et celui qui a confectionné le colis écope de trois mois de prison avec sursis. Le 14 mars dernier, les trois jeunes étaient interpellés tout près de la prison de Périgueux, après qu'un riverain a appelé la police pour signaler qu'ils faisaient voler un drone au-dessus de la prison. Le colis contenait une vingtaine de capsules de protoxyde d'azote (gaz hilarant) et une enceinte connectée.

"C'est ridicule ce qu'on a fait"

"Ce n'était même pas une tentative, ça ne pouvait pas aboutir", a expliqué maître Claude Mortelecque lors de sa plaidoirie. Lorsque le pilote du drone a tenté de faire décoller son appareil, celui-ci est immédiatement retombé. À la barre, les deux livreurs ont exprimé des regrets : "c'est ridicule ce qu'on a fait [...] on a fait une connerie". En plus de leurs condamnations, ils se sont vus confisquer leur drone.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.