Brest : un détenu retrouvé mort dans sa cellule, ses deux codétenus en garde à vue

L'un des détenus présents dans la cellule a expliqué qu'une bagarre avait éclaté.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La façade de la maison d'arrêt de Brest (Finistère), le 17 mai 2018. (MAXPPP)

Un homme d'une trentaine d'années, est mort à la maison d'arrêt de Brest (Finistère) dans la nuit de dimanche à lundi, a annoncé mardi 24 août le parquet de Brest. Ses deux codétenus ont été placés en garde à vue dans la foulée. "Le déroulement exact des faits, qui se sont produits lundi entre 3h30 et 3h45 du matin, est toujours en cours d'investigation. Ils étaient trois détenus en cellule", a précisé la même source. Une autopsie a été pratiquée, sans que plus de détails ne soient communiqués.

"L'un des trois détenus a appelé à l'interphone dans la nuit pour signaler qu'une bagarre avait eu lieu et qu'un des détenus était mal en point. Les premiers soins ont immédiatement été prodigués, en vain, par mes collègues", a déclaré à l'AFP la secrétaire locale du syndicat Ufap-Unsa. Elle rappelle également que la norme prévoit "deux détenus par cellule".

"L'un des détenus s'est accusé d'avoir porté des coups à la victime mais ce ne sont que ses propos", a-t-elle ajouté, tout en précisant que cette personne était "assez violente, s'automutilait régulièrement et avait été vue par un médecin dans la soirée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.