Agen : Macron souhaite en finir avec "les petites peines de prison"

Pour les peines de prison de plus d'un an, ce sera toujours dedans, pour celles de moins d'un an ce sera plutôt dehors. C'est l'équilibre de la réforme pénale présentée ce mardi 6 mars après-midi par Emmanuel Macron à Agen (Lot-et-Garonne).

France 2

Emmanuel Macron a présenté sa réforme pénale ce mardi 6 mars à Agen (Lot-et-Garonne). "Dans un premier temps, Emmanuel Macron apparaît plus souple pour les peines inférieures à un an avec davantage d'aménagements comme le bracelet électronique", explique Guillaume Daret en direct d'Agen. 

"Une peine efficace est une peine réellement effectuée"

Derrière cela il y a une préoccupation : qu'il y ait moins de monde dans les prisons pour lutter contre la surpopulation carcérale. En même temps, il se montre plus dur pour les peines supérieures à un an où l'aménagement sera vraiment l'exception. "S'il veut libérer des places, c'est pour s'assurer que ceux qui méritent vraiment d'aller en prison effectuent réellement leurs peines. 'Une peine efficace est une peine réellement effectuée', a redit le chef de l'État", conclut le journaliste. Pas question pour lui d'apparaître laxiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chef de l\'Etat Emmanuel Macron en visite à Agen (Lot-et-Garonne), le 6 mars 2018.
Le chef de l'Etat Emmanuel Macron en visite à Agen (Lot-et-Garonne), le 6 mars 2018. (MEHDI FEDOUACH / AFP)