Envoyé spécial, France 2

VIDEO. "Faites quelque chose pour moi, j'ai soif" : découvrez un extrait de l'enquête d'"Envoyé Spécial" sur les Ehpad privés

Cette aide-soignante travaille en intérim dans différents Ehpad privés. Elle a accepté de montrer à "Envoyé spécial" des images filmées au téléphone portable de son travail. C'était lors d'une vacation dans une maison de retraite, où elle n'est restée qu'une nuit.

Licenciée en décembre 2016 (pour avoir, selon elle, réclamé une couche supplémentaire), Hella, aide-soignante, travaille depuis en intérim. Elle a accepté de montrer à "Envoyé spécial" des images vidéo de son travail dans une maison de retraite où elle n'est restée qu'une nuit.

Quand elle arrive dans l'établissement à 19h30 pour assurer sa vacation, Hella prend le relais d'une aide-soignante qui termine son service. Celle-ci l'abandonne avec un chariot "plein de noms, avec des numéros de chambre". Cette nuit-là, affirme-t-elle, elles sont deux aides-soignantes pour 94 résidents. Trois employées au total, en comptant la femme de ménage, qui s'est occupée de quelques personnes âgées – sans être formée pour cela. Selon ses dires, Hella avait une cinquantaine de pensionnaires à sa charge. 

Des résidents livrés à eux-mêmes

Les images qu'elle a filmées avec son téléphone portable montrent des résidents livrés à eux-mêmes. Une dame qui attend devant l'ascenseur dans son fauteuil roulant depuis "au moins une demi-heure", deux autres qui patientent ainsi depuis "une heure ou une heure et demie"... Puis cette pensionnaire perdue dans le couloir, qui l'implore les mains jointes : "Faites quelque chose pour moi... j'ai soif."

"Je vous paierai ce qu'il faut", ajoute-t-elle. Malgré son expérience, Hella n'en revient pas : "Etre prêt à payer à 4 heures du matin pour avoir de l'eau, c'est quand même quelque chose de choquant."

Extrait de "Maisons de retraite : derrière la façade", une enquête diffusée dans "Envoyé spécial" le 20 septembre 2018.

Envoyé spécial. Ehpad : \"Faites quelque chose pour moi... j\'ai soif, je vous paierai ce qu\'il faut\", implore une résidente
Envoyé spécial. Ehpad : "Faites quelque chose pour moi... j'ai soif, je vous paierai ce qu'il faut", implore une résidente (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)